dimanche, mars 25, 2012

Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon le 19 08 1951 à 8h20 Tanger Maroc

Les sondages dont il devient soudain le chouchou indiquent une progression spectaculaire de Jean-Luc Mélenchon qui devancerait ces jours-ci François Bayrou et Marine Le Pen . Quels sont astrologiquement les ressorts fondamentaux de la personnalité de cet homme de gauche aux colères faciles et à la langue acérée?

- Lion au Soleil conjoint à Pluton, de même que François Hollande, la soif du pouvoir, le désir d'influencer les évènements et la marche du pays sont soulignés dans son thème. Mars, également en Lion, soutenu par Saturne au sextile et à l’AS et par une Lune au trigone au DS indique la capacité de diriger, le courage des convictions et des idées et une force maîtrisée excepté en ce qui concerne les polémiques verbales facilement teintées de colère et d'agressivité par le demi-carré de l’astre guerrier à Mercure. Les bases sont donc extrêmement solides.

- Le Soleil est situé à 4° de la cuspide de la XII (les épreuves et les secrets). Il appartient ainsi à cette maison qui abrite également Kétu (les secrets de la destinée), Mercure (lui-même maître de l'AS Vierge) et Vénus (maître de la majeure partie de la première maison en Balance).
Le Soleil en XII a pour mission (s'il l'accepte :-) de disperser les obscurités. Les maîtres de la I en XII renforcent cette orientation, ainsi que le sens du sacrifice qui est ressenti, d'autant que Neptune est en maison I, comme une forme d'idéal (Mercure maître du Milieu du ciel).
Ces riches et signifiantes connexions de la maison XII sont en relation avec un penchant pour les organisations plus ou moins obscures et secrètes, telle que les cellules communistes révolutionnaires ou la franc-maçonnerie dont il fit partie.
Il est certain que JLM est un homme en quête d’ordre, de clarté et de vérité : fondamentalement il s’agit de comprendre les mécanismes cachés qui régissent les sociétés et les individus comme le veut la thématique d’un Soleil et d’un Mercure maître de l’AS en XII (accessoirement maison de l’occultisme). Il n’est pas licencié en philosophie pour rien.

- Mercure cependant rétrograde, au demi-carré de Mars, conjoint à Vénus et au parallèle de déclinaison (P) de Saturne et de l’AS, rend la mécanique des astres plutôt complexe. Les processus de pensée sont hyper-analytiques, sophistiqués, parfois plus pratiques qu’idéalistes et facilement endurcis. Les multiples analyses et solutions envisagées mènent à la dispersion des énergies, à des erreurs d’orientation et à des choix contradictoires tant au niveau de son ego que de ses associations : JLM a collaboré à des publications catholiques, milité comme trotskyste-lambertiste, été miterrandiste et appartient à la franc-maçonnerie….

- Mercure conjoint à Vénus en XII  indiquent de la subtilité mentale, une grande culture (les deux astres dominent la IX, maison de la connaissance et de l’enseignement), une exigence d'ordre et de catégorisation, mais aussi une face cachée très émotive qui explose régulièrement dans la passion et la colère (demi-carré des deux astres à Mars). Si Vénus et Mercure sont également signe de compassion, Mercure au P de Saturne montre que les travaux mis en œuvre ne sont pas obligatoirement les bons : les maîtres de la I en XII indiquent clairement que certains choix (Mercure) influencés par les émotions (Vénus) en font son propre ennemi secret.

- L'AS est Vierge et Saturne à 0°36 de la Balance lui est conjoint : la double nature est ici obligatoire entre une Vierge mercurienne analytique, minutieuse, en quête d'ordre et de clarté mais impulsive et facilement enflammé (Mercure affligé par Mars) et un Saturne stable (exalté en Balance), froid et prudent, prévoyant et insécurisé. De ce fait la clarté peine à s'imposer et les orientations furent multiples et changeantes. Le P Mercure/Saturne n'arrange pas les choses d'autant que les deux astres sont parallèles à l'AS et à Vénus! On y lit des comportements contradictoires avec la pensée profonde, des choix pratiques, réalistes ou par défaut, contredisant l’idéalisme, des erreurs d’orientation et la dureté d'un mental souvent obscurci par des problèmes sentimentaux non résolus (Vénus en XII P à Saturne) .

- Dès la naissance l'environnement est ressenti comme menaçant (AS conjoint Saturne). Le monde n'est pas particulièrement rassurant et nécessite d'être ordonné (AS Vierge) selon des structures ou des idéologies (Saturne) afin de ne plus souffrir émotivement et affectivement (Vénus en XII). Le monde menace parce que l'affectif est tourmenté dès l'enfance par des craintes, des insécurités et des instabilités : Saturne est opposé à la Lune (l'enfance) et au parallèle de Vénus en XII (les souffrances secrètes).

- Cette opposition Saturne/Lune confirme la double nature du thème ne serait-ce parce que la Lune est en Poissons. Celle-ci est très lisible dans la conjonction Soleil/Pluton en Lion appuyée par Mars qui est brave et rugissante et derrière laquelle se profile un Saturne au lever, isolé et replié sur soi, marqué par des craintes profondes (Saturne/Lune) et préoccupé par des souffrances secrètes (Vénus XII P Saturne).

- La  double nature peut-être lue également comme à la fois compatissante (opposition Jupiter/Neptune les deux maîtres des Poissons) et égoïste (Saturne au lever). La nécessité d'union affective et professionnelle (Lune au coucher) est douloureusement frustrée par l'opposition de Saturne. Celle-ci infirme la générosité Jupiter/Neptune et pousse à la réticence et à la crainte de se livrer.

- L'émotivité et la confusion sont renforcés par ce Neptune en I opposé à Jupiter en VII, entérinant les choix associatifs douteux soient-ils sentimentaux ou professionnels, même si Jupiter au trigone de Pluton permet des rencontres et des opportunités de haut niveau.  Jupiter et Neptune débouchent sur des générosités mal orientées, typique d'une Vénus tourmentée maître de la I, car il faut malgré tout séduire pour échapper à l'étau de la solitude affective (Vénus/Saturne/AS).

- Dans ce sens l’axe Neptune/I à Jupiter/VII figure la propension à s’illusionner à la fois sur soi-même et sur ses associés. Les conscientisations épisodiques de cet état de fait mènent à la tristesse, à des déceptions et à des sensations de trahisons.

- Le quinconce exact de la Lune au Soleil XII indique comment toutes ces préoccupations mentales (idéologiques, affectives, associatives, sécuritaires, triviales) mettent des bâtons dans les roues au projet solaire initial qui est d'éclairer les obscurités de l’être et de la société.

- Cette Lune enfin parce que Poissons, neptunienne et conjointe au descendant représente une menace de « trahison » de la part de l'électorat: la popularité est chaotique, changeante et parfois illusoire (Lionel Jospin, victime de ce type de problème a une conjonction Lune/Neptune au DS analogiquement proche de cette Lune en Poissons). Cette menace est peut-être à rapprocher de l'humiliant échec qu'il subit face à François Hollande en 1997 où il brigua le poste de premier secrétaire du PS et ne recueillit que 8,5% des voix….

- Reste Uranus en X, l' image du révolutionnaire culminant en maison X qui explique les premières orientations extrémistes de l'homme politique. Son carré à Jupiter dans la maison VII indique les changement fréquents d'associés et les ruptures radicales. Son demi-carré au Soleil (indépendance et originalité de la pensée) figure les contradictions d'un homme qui n'aurait jamais dû suivre personne mais qui fut (est encore?) en quête du héros salvateur.

- Le triple parallèle Uranus/Pluton/Milieu du Ciel parle d'ambition et de pouvoir, de possibles percées soudaines comme cela semble être le cas en ce moment, d'une guerre contre les pouvoirs financiers (Pluton), mais aussi d'autoritarisme et de possibles dérives dans ce sens en cas d'accession à des postes de pouvoir.

- Le sextile d'Uranus à la conjonction Mercure/Vénus est preuve d'une intelligence intuitive et novatrice incontestable, d'un esprit philosophique et du magnétisme d'un véritable tribun (Uranus en X qui confronte avec le public est soutenu par des mots aiguisés capables de charmer (Mercure/Vénus) et parfois de blesser leur cible (Mercure demi-carré Mars). La relation Uranus/Vénus évoque de possibles affaires sentimentales discrètes, pour ne pas dire secrètes, qui ne manquent ni de charme ni de beauté et qui compensent la Lune au DS opposée à Saturne.

- Uranus l’extrémiste est cependant battu en brèche par la prudence naturelle et le conservatisme saturnien (Saturne AS) expliquant son glissement  du trotskisme au mitterrandisme.

- Le carré Uranus/Neptune montre le travail sur soi et sur les émotions et la capacité d'influencer les foules (Neptune). Neptune est cependant maître de l'illusoire: comme presque toujours la personnalité publique (le masque révolutionnaire uranien), dissimule les profondeurs affectives tourmentées de l'esprit (Saturne/AS/Mercure/Vénus/Lune/Neptune) qui recèlent les vraies motivations. Celles-ci sont mal reconnues (Saturne P Mercure), comme souvent chez les politiciens en quête de pouvoir (Soleil/Pluton), même si dans son cas la double nature est réelle (Jupiter/Neptune/Lune ainsi qu'Uranus/Vénus soulignent une vraie générosité). Résultat, on peut se montrer dur et intransigeant croyant agir pour le bien de la population.

Transits, progressions et réflexions sur le 22 avril 2012.
- Uranus, l'astre des percées soudaines, des changements brusques parfois spectaculaires (comme dans le cas de François Hollande) transite depuis plus de deux ans sur le descendant et sur la Lune, indiquant des changements associatifs et une relation renouvelée avec le public (Lune).
En 2008 JLM a quitté le PS et emprunté son propre chemin alors qu’Uranus s’opposait à son Mercure (révolution de la pensée) : il s'est depuis orienté plus écologiquement, malgré en ce qui le concerne un inévitable enlisement dans l’idéologie marxiste de son passé .

- Actuellement au trigone de son Mars, Uranus indique une énergie renouvelée mais son opposition à Saturne montre que JLM tente d'être à la fois saturnien (stable, rassurant, sécurisant) et uranien (révolutionnaire) ce qui n'est pas facile mais qui correspond bien à la personnalité que nous venons de décrire.

- La percée actuelle, plutôt soudaine et donc de nature uranienne est possiblement mensongère, ou moins brillante qu’elle ne paraît, à cause de la nature neptunienne (illusoire) de la Lune en Poissons et de cette opposition Uranus/Saturne.

- Ce danger concernant le 22 avril est précisé par Mercure, maître de l'AS (le moi) et du MC (la réussite) conjoint à Uranus (possibilité de surprise) et donc opposé à ce Saturne natal au premier tour des élections.

- Neptune de son coté vient d'entrer dans la maison VI en Poissons qui est celle du travail et des servitudes. Il se place exactement au quinconce de Saturne d'un coté et de Mars de l'autre, formant un Yod, une configuration qui attire et souligne les énergies mises en cause. On peut imaginer JLM occupant ces prochaines années un poste important où il aura (aurait) au choix la possibilité de servir (compassion neptunienne) ou de faire illusion. Dans ce sens l’opposition Uranus/Saturne et toute la thématique Mercure/Saturne/Vénus/AS pourraient l’empêcher de mener à biens ses véritables aspirations.

- Neptune est actuellement toujours opposé au Soleil natal, ce qui l'aide beaucoup  à incarner les aspirations populaires et participe à ce succès actuel.

- Pluton actuellement dans la maison IV connaît une vraie montée en puissance car il avance concrètement vers l'opposition à Uranus (les combats contre la finance et les injustices), le carré à Jupiter (les responsabilités, le pouvoir) et le carré Neptune (la régénération des émotions qui l'ont beaucoup ralenti dans le cours de sa carrière).

- Le 22 avril Saturne transite au sextile de son Soleil et au trigone du Milieu du Ciel, une excellente configuration pour la réussite, mais le carré de cet astre au Mars natal parle de possible blocages, de circonstances adverses, de ralentissements divers et son quinconce à la Lune d'une possible déception.

- Si le 22 avril Jupiter et la Lune sont au  trigone de son Mercure/Vénus, un signe de réussite sans doute, Mars à 4° de la Vierge en XII au demi-carré de son Neptune indique des craintes justifiées et beaucoup de nervosité.

- Le Milieu du ciel progressé à 1°30 du Soleil de naissance, très proche de Pluton, renforce les signes positifs en ce qui concerne la carrière politique en général et cela pour les années à venir.

Impossible de conclure le survol de ce thème sans parler de la santé : Mercure/Kétu/Vénus en XII en Vierge, au P de Saturne et de l’AS indiquent que les problèmes psycho-émotifs (peurs, isolement, déceptions…) non résolus ont la capacité de se transformer en poison pour le corps, malgré une conjonction Soleil/Pluton résistante et régénératrice. Neptune qui vient d’entrer en VI peut actualiser ce danger présent dès la naissance.















CENTILOQUE


CLIQUEZ SUR LE LIEN
pour une version entièrement retravaillée du CENTILOQUE, un ouvrage que j'ai publié en 1993 aux Editions Dervy: Centiloque

Extrait :

1- N°5 : caractère et destinée.

"L’astrologie dévoile les relations intimes qu’entretient le caractère avec la destinée. La destinée d’un individu est l’expression de son caractère."

Le mot caractère nous vient du grec kharaktêr, qui signifie un signe gravé.

Il signifie également ce qui est propre à une chose, son expression personnelle, son originalité. Par extension, le caractère définit l’ensemble des traits psychiques propres à un individu.

Le caractère se rapporte à la fois à l’expression originale d’un individu et à son thème astral, le signe gravé dans les cieux, qui nous représente et nous définit.

Le caractère est au départ cette infime portion de nos êtres, qui échappe au grand nivellement imposé par l’hérédité et par l’environnement de naissance (racial, familial, social et culturel). Il est ce qui nous rend unique. Au travers de ce petit germe de liberté, la nature développe en nous, patiemment, la sagesse, le pouvoir et l’amour.

Le terme de destinée est aussi riche en enseignements : il est à la racine du mot destination qui signifie le rôle, l’usage.

Le concept de destinée implique une fonction à remplir. Le caractère actualise la destinée, c’est-à-dire le rôle que nous avons à jouer dans cette existence, un rôle qui n’est pas imposé: on continue à confondre astrologie et fatalisme, on fait d’elle le chantre du c’était écrit, comme si sa fonction se bornait à décrire une destinée transformée en fatum, en une fatalité inéluctable à laquelle nul ne pourrait échapper. C’est tout à fait le contraire, puisque l’astrologie n’a de sens que si elle nous permet d’agir sur la destinée.