dimanche, août 26, 2012

Neil Armstrong

Neil Armstrong le 5 août 1930 à Wapakoneta   (USA, Ohio) à 00h31

La destinée de Neil Armstrong n'est comparable à nulle autre, sauf peut-être aux très anciens ancêtres qui découvrirent en premier la façon de faire le feu, ou qui donnèrent naissance à la roue.

Son thème indique un nombre de maîtrises et d'exaltations  impressionnants avec Mercure (maître de l'AS) en Vierge, Jupiter en Cancer (exalté), le Soleil en Lion et Saturne en Capricorne! La force de ces positions participe aux réalisations concrètes, matérielles. C'est bien moins évident pour ce qui est de l'accomplissement de soi,  mais c'est là une autre question.

La combinaison Lion AS Gémeaux est excellente en soit, à la fois royale et intellectuelle, ludique et curieuse et certainement talentueuse. La Lune, si importante dans sa vie est en Sagittaire (en relation mutuelle à Jupiter donc qui est de son coté chez elle en Cancer), ce qui n'étonnera personne puisque c'est dans ce signe qu'elle s'avère la plus apte aux voyages lointains.

Les aspects sont riches et parlants:
- Uranus qui représente les nouvelles technologies, l'aviation et les sciences de l'espace (il obtint son diplôme d'aviateur à l'âge de 16 ans!) domine le Milieu du Ciel (la carrière et la réussite) à partir du  Bélier (enthousiaste, actif, concret). Au sextile de Mars (courageux , physiquement doué) et au trigone du Soleil il assure l'indépendance et l'originalité d'où son refus de commercialiser ses succès ou de participer à la vie politique. Il symbolise également ce fameux esprit pionnier, fierté des américains.

- Mercure conjoint à Neptune souligne l'inspiration, le doigté, une pensée imagée, sensualiste, quoique mâtinée de confusions, d'illusions et d'émotions.

- Si Uranus permet d'accéder à l'espace par la science, Neptune est l'espace en soi…. l'astre est puissamment souligné comme il sied à une star interplanétaire, c'est vraiment le cas de le dire, que 450 millions d'être humains regardèrent alunir devant leur poste de télévision, sans compter les myriades d'autres qui écoutèrent le reportage à la radio. Les Nœuds lunaires qui lui sont parallèles  renforcent énormément sa puissance et le relient à l'évènementiel. C'est un cas d'identification neptunienne parfaite, Armstrong transcendant à ce moment les clivages nationalistes pour n'être plus que l'être humain porté au sommet de la vague, aboutissement de millénaires d'achèvements technologiques symbolisés par Mercure en Vierge : Neil Armstrong possédait en outre de vraies qualités d'ingénieur).

- L'opposition Jupiter/Saturne, tous les deux puissants (exalté et en domicile) est équilibrée, à la fois rêveuse et structurée, inspirée et disciplinée.

- Pluton et Neptune sont au demi-carré l'un de l'autre, symbolisant l'homme prisonnier des soubresauts de son époque comme lors de sa participation à la guerre de Corée. 

- Dans le même ordre d'idée le carré Uranus à Pluton obscurcit le thème et évoque lui aussi l'armée et la guerre.  Je ne suis pas certain qu'il n'eut pas de nombreux regrets de ce coté là, même s'il s'agissait d'un soit-disant service (obligatoire) à la nation d'autant qu'il avait un sens de la justice sans doute très prononcé (parallèle Mars/Jupiter également symbolique d'aventure et d'exploration).

- A propos des parallèles de déclinaison, cet aspect qui relie Mars et Saturne est symbolique de circonstances adverses, de violences, de combats et de possibles  frustrations ainsi que d'une relation évidente à la mort. Mars est en I, la maison de l'ego et Saturne en VIII celle de la mort. Mars est aussi au parallèle de Pluton ce qui nous parle de tendances à l'autodestruction et Pluton est au parallèle de Saturne, ajoutant une certaine dose de morbidité et de peurs profondes qu'il fallait absolument dépasser. Il risqua sa vie de nombreuses fois et faillit la perdre en Corée, puis lors de ses essais en tant que pilote et enfin en tant qu'astronaute. Sa vie d'avant son alunissage est émaillée d'incidents dangereux dont il se sortit toujours cependant, aidé en cela par les nombreux aspects positifs de son thème entre autres le très beau triangle Uranus/Mars/Soleil qui souligne des capacités physiques exceptionnelles, mais aussi ce Mercure/Neptune au trigone de Saturne, symbolique de chance pure et simple aidée par le « feeling » et le sang-froid.

- Vénus l'astre de l'amour en Vierge (exilé) au carré de la Lune indique de nombreuses préoccupations sentimentales et des souffrances secrètes. Il domine la XII (la douleur) sans doute aussi en relation avec la perte d’amis (astronautes ou soldats disparus). Son sextile à Pluton (manipulation) et son demi-carré au Soleil (narcissisme) évoquent une vie privée assez complexe, parfois tourmentée, et explique pourquoi lors de son divorce sa première épouse déclara que la Lune lui était montée à la tête.

La disparition: 

On a déjà beaucoup parlé des Noeuds lunaires sur ce blog. Pour bien comprendre les remarques qui suivent, lire : Eclipse du 15 juin 2011 et conséquences  ,  Mohammed Merah et les Noeuds lunairesLes nœuds lunaires et le nectar d'immortalité 

On ne peut manquer, par rapport à la mort de l'astronaute, décédé de complications post-opératoires, de souligner quelques faits évidents:
- Le dragon natal est dans l'axe XII (Rahu, le Noeud Nord)  et VI (Ketu, le Noeud sud) qui est en corrélation étroite avec la santé, les longues maladies, les hôpitaux, les opérations et les accidents
- Ketu natal est à 27°29 de la Balance.
- Le jour de l'opération chirurgicale, le 7/08/12, Saturne était à 24°12 de la Balance, conjoint à un peu plus de 3°.
- Mars, à 19°34 du même signe, était en conjonction à Saturne: il s'agissait donc d'une conjonction Saturne/Mars, toujours difficile (voir Astrométéo du coeur de l’été) sur le Noeud sud de naissance dans la maison de la santé, opposée au Noeud Nord dans la maison des accidents et des épreuves.
- Cette combinaison difficile devait d'entrée retenir l'attention (au cas où l'astrologie tiendrait sa place en ce qui concerne la médecine) car elle montrait que l'opération (sans doute obligatoire) était hasardeuse.
- Le danger, bien présent était très renforcé par le transit de Kétu céleste à 1°23 des Gémeaux, c'est-à-dire à 1°09 de son ascendant qui on le sait a fort à voir avec le corps et la façon dont on traite celui-ci.
- Ainsi l'opération (à moins qu'elle n'ait été de toute urgence) était astrologiquement contre-indiquée.
- Ce même 7 août, la Lune (obligatoirement en relation avec ses Noeuds) était en Bélier, sur la pointe de la maison XII (hôpitaux et longues maladies), analogiquement correcte certes, mais forcément dangereuse.
- Mars, maître de cette XII, qui représente le bistouri et les chirurgiens  est de naissance au demi-carré de Rahu en XII  et en Bélier, signe qu'il maîtrise, indiquant des complications toujours possibles.
- Nous avons vu que ce même Mars est lié négativement à un Saturne natal positionné dans la maison de la mort.

D'autre détails mettaient la vie en danger:
- Pluton (astre mortifère) rétrograde actuellement posé à moins de 1° sur  le Saturne natal en VIII .
- De même que pour les Nœuds, on remarque un effet miroir avec le Saturne céleste au carré du Pluton natal. Le 7 août Mars était aussi au carré de cet astre.
- Uranus sur la XII de naissance (risques d’accidents, ce que sa vie a amplement prouvé) ) était au carré de ce même Saturne en VIII.

Il me semble cependant, pour en revenir aux Nœuds lunaires, que l'élément probant est comme souvent un double passage dangereux des Nœuds : ici Saturne et Mars sur Ketu alors qu’au même moment Ketu transite l'AS.

D'un autre coté Neil Armstrong avait 82 ans et une vie admirablement remplie. Ces transits relatifs aux Nœuds lunaires signifiaient aussi qu'il était temps pour lui de tirer sa révérence. Il nous quitte d'ailleurs alors que le Soleil, à 2° de la Vierge, se posait sur sa conjonction Mercure/Neptune au carré des Nœuds actuels (0°24 de l'axe Gémeaux/Sagittaire). Des milliards d'être humains commentent aujourd'hui non seulement sa disparition mais aussi son aventure extraordinaire qui nous appartient également, car il fait partie de notre mythologie. Barack Obama et les autres commentateurs américains ont bien tort (et sont même mesquins) de ne parler que de la disparition d'un grand héros américain (on sait hélas que nulle nation n'aurait fait mieux). Le Soleil et Neptune représentent ici l'ensemble de l'humanité touchée par cette disparition. Le carré des Nœuds lunaires indique un évènement planétaire.
Terminons sur une citation intéressante, qui montre bien semble-t-il la prise de conscience neptunienne de l'astronaute : prié de dire ce qu'il ressentait à l'idée que ses traces de pas resteraient imprimées sur la surface de la lune pendant plusieurs milliers d'années, il avait répondu : j'ai l'espoir que quelqu'un ira sur place un de ces jours et les effacera.





CENTILOQUE


CLIQUEZ SUR LE LIEN
pour une version entièrement retravaillée du CENTILOQUE, un ouvrage que j'ai publié en 1993 aux Editions Dervy: Centiloque

Extrait :

1- N°5 : caractère et destinée.

"L’astrologie dévoile les relations intimes qu’entretient le caractère avec la destinée. La destinée d’un individu est l’expression de son caractère."

Le mot caractère nous vient du grec kharaktêr, qui signifie un signe gravé.

Il signifie également ce qui est propre à une chose, son expression personnelle, son originalité. Par extension, le caractère définit l’ensemble des traits psychiques propres à un individu.

Le caractère se rapporte à la fois à l’expression originale d’un individu et à son thème astral, le signe gravé dans les cieux, qui nous représente et nous définit.

Le caractère est au départ cette infime portion de nos êtres, qui échappe au grand nivellement imposé par l’hérédité et par l’environnement de naissance (racial, familial, social et culturel). Il est ce qui nous rend unique. Au travers de ce petit germe de liberté, la nature développe en nous, patiemment, la sagesse, le pouvoir et l’amour.

Le terme de destinée est aussi riche en enseignements : il est à la racine du mot destination qui signifie le rôle, l’usage.

Le concept de destinée implique une fonction à remplir. Le caractère actualise la destinée, c’est-à-dire le rôle que nous avons à jouer dans cette existence, un rôle qui n’est pas imposé: on continue à confondre astrologie et fatalisme, on fait d’elle le chantre du c’était écrit, comme si sa fonction se bornait à décrire une destinée transformée en fatum, en une fatalité inéluctable à laquelle nul ne pourrait échapper. C’est tout à fait le contraire, puisque l’astrologie n’a de sens que si elle nous permet d’agir sur la destinée.