vendredi, février 28, 2014

L’Ukraine, Mars et la tête du Dragon

Ce début d’ingérence Russe en Crimée correspond parfaitement aux nombreuses frictions qui tourmentent les cieux en ce moment :  le carré en T Uranus/Pluton/Jupiter, la conjonction de Mars et de Rahu, la tête du Dragon céleste et le carré Mercure/Saturne dont on a parlé dernièrement décrivent exactement cette situation internationale préoccupante.

Le carré en T Uranus/Pluton/Jupiter:
Le carré Uranus/Pluton, actif pendant plusieurs années est forcément difficile : il s’associe à la domination et à l’autoritarisme, au pouvoir presque absolu des puissances financières (Pluton) et des technocrates (Uranus). S’il peut aider à réformer la société en profondeur, ça n’en prend pas le chemin (1). Au contraire les aristocraties dirigeantes font de plus en plus main basse sur les richesses mondiales: « moins de 10 % de la population mondiale détient 82 % du patrimoine mondial, alors que 3 % vont à 70 % des habitants ». Voilà pour le fond.                 
En Ukraine, le sens de la justice que Jupiter représente (un astre qui amplifie tout ce qu’il touche), a mis le feu aux poudres avec des citoyens scandalisés par la corruption et la conduite de leur président. Révolution donc (Jupiter/Uranus), mais dans la violence et la répression.

Qui dit violence et répression parle de Mars :
Un point extrêmement important le concernant est sa conjonction à Rahu. A l’aube du 20 février ceux qui bénéficiaient d’un ciel limpide ont pu observer Mars et la Lune qui étincelaient à coté de Spica, l’Épi de la Vierge. Invisible mais sombre et puissant, Rahu, la tête du dragon était aussi présent, à 4° d’orbe de la planète rouge. Le soir même, le bilan était de 70 morts à Kiev et l’on parla de vraies scènes de guerre.

Rien de vraiment nouveau dira-t-on en ce qui concerne l’actualité. Il y eut sans doute au moins autant de victimes en Syrie ou encore en Centrafrique. La différence tient dans la soudaine inflammation médiatique qui nous ramène au concept de témoignage des nœuds lunaires : extrêmement souvent (bien trop souvent pour qu’il s’agisse de coïncidences), la violence spectaculaire les associe à Mars (2)

Cependant  les Jeux Olympiques battaient encore leur plein, évènement de nature marsienne également (compétition, volonté, action physique, énergie….) qui écrasa l’Ukraine à l’audimat et éclipsa (Rahu) la gravité de la situation. Ainsi Mars était vraiment à l’honneur, dans ses modalités positives (courage, force, énergie) et négative (violences, massacres) (3)

Le Jeux terminés la conjonction Mars/Rahu se déploie actuellement dans toute sa négativité brutale par le biais des nationalismes (Crimée pro-Russe), des intérêts géo-politiques (accès Russe à la mer noire et à la méditerranée) et par la volonté de Vladimir Poutine dont nous parlerons ensuite.

Le carré Mercure/Saturne couronne le tout:
Cet aspect dont on a parlé souligne une mauvaise décision qui pourrait avoir des répercussions désastreuses sur la situation mondiale. Le mauvais choix, symptomatique à Mercure/Saturne, aspect non dénué de dureté mentale et parfois de méchanceté, est également souligné par une Lune en Verseau, proche de Mercure et de son carré à Saturne au moment du déploiement des troupes Russes.
Si Mercure repart aujourd’hui de l’avant, Mars est stationnaire et entame demain une rétrogradation qui nous mènera à la seconde croix cardinale….. Des pièces se mettent en place sur l’échiquier mondial et cela ne présage rien de bon : de mauvais choix impliquant Saturne (le temps, la durée) risquent d’avoir de graves et longues conséquences.

Maître des Jeux Olympiques, possédant les pleins pouvoirs sur un pays qui n’a jamais connu la démocratie, son thème cristallise en lui-même l’ensemble de la situation:
- Mercure stationne actuellement sur son Rahu (à moins de 1°), signe de ruse, de dissimulation, de manipulation, de possible bluff.
- Son opposition au Pluton natal souligne le cynisme et la poursuite de l’intérêt personnel avant tout, quelles que puissent être les conséquences.
- Saturne transite au carré de ce Pluton natal culminant (durcissant la volonté de puissance)
- Saturne toujours, est opposé à son Jupiter natal (au carré de son Pluton qui amplifie ainsi ses aspirations au pouvoir et à la jouissance). Ce transit indique la nécessité de structurer et de concrétiser (Saturne) les rêves (Jupiter) de pouvoir absolu (Pluton): on a remarqué chez lui une tendance de plus en plus prononcée à la mégalomanie.
- Jupiter céleste quand à lui transite actuellement sur son Uranus natal, lui-même relié à l’autoritarisme et au terrorisme d’État par son parallèle de naissance à Pluton.
- Mars en Balance proche de son Mercure souligne l’impulsivité. On réalise que sa grande conjonction en Balance le met en première ligne par rapport à la seconde croix cardinale prévue entre le 8/9 avril et les derniers jours de mai 2014 environ). Cela non plus ne présage rien de bon.

Ce n’est pas un hasard si le thème du président Russe reflète très exactement la situation mondiale dans ses tendances psychologiques et ses concrétisations matérielles. Il n’est jamais, comme tous les dirigeants, que l’écume de la vague poussée au sommet par des convergences d’intérêts personnels, d’orientations nationalistes et matérialistes exprimées par une multitude. Ce qui nous ramène toujours au même problème et à la même ébauche de solution qui passe par chaque homme et chaque femme, aussi « insignifiants » soient-ils face à ces maitres du monde. La conscience mondiale, qui est la somme de toutes les consciences individuelles est en jeu. Ca n’est pas une question de vote, d’activisme, de manifestation, mais d’interrogations au plus profond de soi concernant le nationalisme, le goût de la domination, la capacité à manifester l’action juste et une vraie non-violence qui sont les expressions idéales de Mars.

(1) Cet aspect n’est cependant pas uniquement négatif : le mouvement des indignés par exemple, associé au meilleur coté uranien (absence de chef, réflexion individuelle, poursuite de la vérité) et plutonien (tentative de régénération de la société) en fait partie.

(2) Ce fut le cas pour l’attaque terroriste du World Trade Center ou du massacre de 77 personnes par le norvégien Anders Breivik par exemple (conjonctions Mars/Ketu dans les deux cas). Les Nœuds lunaires ont de particulier qu’ils décrivent souvent des bouleversements ou des événements dont est témoin, qui nous marquent ou nous choquent, mais qui ne nous implique pas forcément personnellement (Cf. La transmutation des influences planétaires/Bernard Duchatelle/Dervy/Livres 1986)

(3) Les Jeux eux-mêmes participèrent à l’ambivalence de la conjonction Mars/Rahu qui souligna le goût du sport et de l’action physique, de l’engouement des masses face à des disciplines spectaculaires pratiquées par des athlètes hors du commun, mais sans réussir à dissimuler le nationalisme et le chauvinisme sous-jacent et la catastrophe écologique et sociale qu’ils représentent pour une importante part de la population locale.

CENTILOQUE


CLIQUEZ SUR LE LIEN
pour une version entièrement retravaillée du CENTILOQUE, un ouvrage que j'ai publié en 1993 aux Editions Dervy: Centiloque

Extrait :

1- N°5 : caractère et destinée.

"L’astrologie dévoile les relations intimes qu’entretient le caractère avec la destinée. La destinée d’un individu est l’expression de son caractère."

Le mot caractère nous vient du grec kharaktêr, qui signifie un signe gravé.

Il signifie également ce qui est propre à une chose, son expression personnelle, son originalité. Par extension, le caractère définit l’ensemble des traits psychiques propres à un individu.

Le caractère se rapporte à la fois à l’expression originale d’un individu et à son thème astral, le signe gravé dans les cieux, qui nous représente et nous définit.

Le caractère est au départ cette infime portion de nos êtres, qui échappe au grand nivellement imposé par l’hérédité et par l’environnement de naissance (racial, familial, social et culturel). Il est ce qui nous rend unique. Au travers de ce petit germe de liberté, la nature développe en nous, patiemment, la sagesse, le pouvoir et l’amour.

Le terme de destinée est aussi riche en enseignements : il est à la racine du mot destination qui signifie le rôle, l’usage.

Le concept de destinée implique une fonction à remplir. Le caractère actualise la destinée, c’est-à-dire le rôle que nous avons à jouer dans cette existence, un rôle qui n’est pas imposé: on continue à confondre astrologie et fatalisme, on fait d’elle le chantre du c’était écrit, comme si sa fonction se bornait à décrire une destinée transformée en fatum, en une fatalité inéluctable à laquelle nul ne pourrait échapper. C’est tout à fait le contraire, puisque l’astrologie n’a de sens que si elle nous permet d’agir sur la destinée.