mercredi, février 17, 2016

Saturne et l'éclosion de la sagesse



Nous avons vu, lors de cette intervention conjointe avec Valérie Darmandy, que Saturne est bien plus sage que démon, même si on le sait lié aux blocages, au pessimisme, à la froideur et à la sévérité, à la misère, à l’isolement et dans les pires des cas au malheur. Saturne est pourtant, à condition de s’ouvrir à lui, la promesse d’une éclosion. L’on associe en général l’éclosion au printemps et à la jeunesse, alors que Saturne symbolise l’hiver, la vieillesse et la mort. Mais dans un référentiel spirituel, la graine croît lentement et l’éclosion, c’est-à-dire l’apparition, la manifestation de la sagesse, se fait rarement sans que le temps n’ait lourdement appuyé sur nos épaules. 

Saturne intégré et compris, représente la condition sine qua non à la réalisation de soi, qui consiste astrologiquement parlant à rejoindre et à accompagner notre sentier céleste personnel, celui pour lequel nous sommes faits. Il représente il est vrai une bonne part des obstacles qui font que trop souvent, ce sentier n’est pas trouvé et qu’au contraire nous finissons enlisés dans des culs-de-sacs, ou perdus sur des voies de garages quand nous devrions foncer vers les étoiles. Mais il est aussi « celui qui purifie » (1).  La purification achevée, tout devient possible. Maintenant s’il est vrai que la durée est une illusion de la pensée, il est rare que Saturne ne manifeste complètement sa nature bénéfique avant un certain âge.  

Exemple d'un Saturne épanoui

Rungrat née le 20 août 1958 à Bangkok 5h00AM.

J’ai discuté récemment avec une doctoresse thaïlandaise, praticienne de médecine chinoise et acupunctrice. Elle approche la soixantaine et depuis ses vingt-cinq ans reçoit une moyenne quotidienne de 15 à 20 patients six jours par semaine. Cela représente outre les consultations plus de 7000 heures d'acupuncture par an. 

Sa patience, sa prévenance et son extrême douceur se traduisent par une chaleur humaine que l'on ressent presque physiquement. Je la connais depuis longtemps et je constate que loin de s’étioler avec le temps, sa passion et sa force mentale semblent se renforcer et s'approfondir jour après jour. Ce sont là, on s’en rend compte, certaines des plus belles qualités de Saturne et au plus notre échange se poursuivait, au plus je réalisais avoir en face de moi une incarnation réussie de cet astre. 

Il faut préciser que son art très ancien, développé à une époque où la Chine était moins matérialiste, est profondément saturnien, au sens excellent de cet adjectif : ainsi me confia-t-elle, après des études, aussi longues que dans le cadre de la médecine occidentale, il faut compter une bonne quinzaine d'années de pratique pour véritablement maîtriser l’acupuncture. Les jeunes diplômés peinent d’ailleurs à trouver une clientèle, car on les sait insuffisamment expérimentés. Les plus recherchés ont entre 60 et 75 ans, car leur esprit est toujours parfaitement affûté, alors qu’ils possèdent les qualités saturniennes liées à l’expérience : la patience, le sérieux, le désir d’approfondir. Comme le veut Saturne maître du Verseau, leur recherche est perpétuelle et ces médecins sont de véritables trésors de connaissances.

Son fils termine ses années d’études en médecine occidentale. Tous les deux se plongent dans de grandes discussions. La principale différence entre les deux systèmes est que l’occident applique les mêmes remèdes à tout le monde. Par manque de temps, mais aussi parce c’est ainsi que la médecine occidentale fonctionne : s’il s’agit d’une grippe, le médecin a terminé son ordonnance avant même qu’on ait fini lui expliquer ce qui nous amène. Il s'agit de médicaments bons pour toute personne montrant des troubles similaires. L’approche traditionnelle chinoise voit plutôt chaque patient comme un cas unique et cherche à comprendre le pourquoi de sa baisse soudaine d’immunité. Cette doctoresse ne critique d’ailleurs aucunement la médecine moderne, extraordinaire à de nombreux niveaux, mais regrette son manque d’attention à l’originalité, à l’unicité de chaque personne.  

En montant son thème je savais d’avance y trouver un Saturne stable et brillant. Le trigone qu’il adresse au Soleil ne fut pas une surprise. Certes, Saturne ne suffit pas, tous les astres sont importants et le thème exprime nombre de particularités liées à son art :
- Jupiter en III favorable aux deux luminaires, offre des opportunités d’études, la compassion et la réussite. 
- Uranus au lever montre l’indépendance et l’originalité de la personnalité.
- Vénus également au lever indique le charme et la  gentillesse et sa maîtrise du MC évoque la réussite par ses propres efforts. 
- Mars (le pénétrant) culmine, ce qui correspond bien à une carrière d’acupunctrice. 
- Son quinconce à Saturne (les circonstances adverses), montrent avec d’autres aspects (dont la puissance des noeuds lunaires), qu’il lui fallut apprendre à « maîtriser » Saturne, par le biais du service. D’ailleurs son demi-carré à la Lune et à Neptune (insécurités, souffrances diverses) indique son lot de douleurs et d’épreuves. Mais voilà, Saturne (de même que le libre-arbitre), ne se laisse pas conquérir facilement. Ses fruits ne se récoltent pas sans travail, détermination et persévérance. 

Et c’est sans aucun doute ce qu’il lui a fallu pour que son Saturne, maître de la VI (la médecine), au trigone du Soleil (en I et maître de l’AS, c’est-à-dire le comportement) et au trigone d’Uranus (philosophie personnelle originale et structurée), permette l’épanouissement de cette carrière et de cette vocation exemplaires. (2) 

Saturne et l’âge 

Si nous sommes capables de le vivre dans sa plénitude, malgré les obstacles qu’il nous oppose forcément, nous en retirons ce qu’il représente de force et de lumière intérieure. Pour beaucoup cela correspond à « l’éclosion » de la sagesse. Certes, ça n'est pas gagné d'avance. Si les obstacles ne sont pas intégrés nous vieillissons dans la déception, la frustration, l’aigreur et le durcissement, l’isolement et à l’égoïsme c’est-à-dire livré au Saturne maléfique. Nous le remarquons d’ailleurs tous les jours autour de nous, nous avons depuis longtemps cessé d’associer les personnes âgées à la sagesse.

Mais si nous accompagnons correctement notre sentier céleste, les rendez-vous avec Saturne sont parfois de véritables bénédictions. C’est dans ce cadre que la tradition indienne demande à ce que l’on se tourne complètement vers la spiritualité lors du second retour de Saturne sur lui-même. Cela ne signifie pas que l'on cesse de vivre et de s'amuser, mais que le sérieux, la contemplation et la réflexion s’appliquent à la connaissance de soi, c’est-à-dire à l'exploration des mystères de la vie, de la conscience et de la mort, afin de trouver les chemins de la paix du cœur.

Le carré de Saturne à Neptune

Son actuel carré à Neptune, traité dans ce blog à diverses reprises, est problématique s’il correspond à une rigidité idéologique ou religieuse, comme nous le voyons dans les divers fondamentalismes. Le jugement, l’étroitesse d’esprit, les lois, les règles, les principes prennent l’ascendant sur l’essence même de la spiritualité et plongent de nombreuses populations dans la peur et le malheur. 

Pourtant, bien approché, ce carré se révèle être possiblement le socle d'une spiritualité qui doit toujours aller vers un allégement de la pensée, c’est-à-dire une certaine dissolution de l’ego. 

Car Saturne, comme on l’observe chez cette doctoresse, représente alors la simplicité et l’humilité indispensables à la sagesse. Au contraire, sans l’intervention de la simplicité saturnienne, les expériences « mystiques » recherchées par Neptune (nées de la sentimentalité, du sacrifice, des conditionnements collectifs) sont souvent illusoires et dangereuses, car liées à l’identification.  

Rungrat

Rungrat est le nom de cette doctoresse. Il signifie « Pierre précieuse de l’aube ». Son père, représenté par son soleil au trigone de Saturne a désiré la nommer ainsi lui a-t-il raconté, dans l’espoir que sa vie soit rayonnante et lumineuse, un souhait amplement réalisé. Sans être riche ou célèbre, ce qui n’a aucune importance pour les gens intelligents, elle est renommée et ne manque de rien et des forces profondes, essentielles, semblent continuer à croître jour après jour en elle, telle une rivière qui devient fleuve et qui s’apprête à bientôt rejoindre l’océan. 

Ce sont des personnes comme elles, sages, profondes, anonymes, dédicacées à leur pratique et à leurs recherches qui sont l’espoir du monde, car elles ont su s’attacher les grâces de Saturne. 

(1) Maître Eckhart 

(2) Saturne harmonique au Soleil:  « Éclairé de l’intérieur, Saturne déploie sa meilleure nature, orientant naturellement la pensée vers la simplicité, la purification du corps et des émotions, la renonciation, la réflexion profonde et en définitive une approche sérieuse et sage de la vie. La concentration, la discrétion, le calme, la tolérance, la patience et la persévérance favorisent le contentement et la sérénité (….) Penchant à se consacrer à des idéaux. Recherche de la lumière intérieure (….)  L’astrologie et la mécanique de la pensée (Chap. 15 : Les aspects du Soleil)


CENTILOQUE


CLIQUEZ SUR LE LIEN
pour une version entièrement retravaillée du CENTILOQUE, un ouvrage que j'ai publié en 1993 aux Editions Dervy: Centiloque

Extrait :

1- N°5 : caractère et destinée.

"L’astrologie dévoile les relations intimes qu’entretient le caractère avec la destinée. La destinée d’un individu est l’expression de son caractère."

Le mot caractère nous vient du grec kharaktêr, qui signifie un signe gravé.

Il signifie également ce qui est propre à une chose, son expression personnelle, son originalité. Par extension, le caractère définit l’ensemble des traits psychiques propres à un individu.

Le caractère se rapporte à la fois à l’expression originale d’un individu et à son thème astral, le signe gravé dans les cieux, qui nous représente et nous définit.

Le caractère est au départ cette infime portion de nos êtres, qui échappe au grand nivellement imposé par l’hérédité et par l’environnement de naissance (racial, familial, social et culturel). Il est ce qui nous rend unique. Au travers de ce petit germe de liberté, la nature développe en nous, patiemment, la sagesse, le pouvoir et l’amour.

Le terme de destinée est aussi riche en enseignements : il est à la racine du mot destination qui signifie le rôle, l’usage.

Le concept de destinée implique une fonction à remplir. Le caractère actualise la destinée, c’est-à-dire le rôle que nous avons à jouer dans cette existence, un rôle qui n’est pas imposé: on continue à confondre astrologie et fatalisme, on fait d’elle le chantre du c’était écrit, comme si sa fonction se bornait à décrire une destinée transformée en fatum, en une fatalité inéluctable à laquelle nul ne pourrait échapper. C’est tout à fait le contraire, puisque l’astrologie n’a de sens que si elle nous permet d’agir sur la destinée.