mardi, juillet 08, 2014

La garde à vue de Nicolas Sarkozy


Les transits et les progressions dont il est ici question ne font qu’actualiser les tendances natales inscrites dans le thème de l’ancien président, lieu des potentialités qui  consciemment ou inconsciemment l’amenèrent où il se trouve actuellement, ce qui n’infère pas pour autant une destinée implacablement déterministe. Cependant, si le libre-arbitre existe indiscutablement, la plupart d’entre nous sommes captifs des points saillants de nos thèmes, ce qui permet aux astrologues non pas de prédire, mais de prévoir avec une certaine justesse comment l’individu réagit aux stimuli proposés par les mouvements de la voûte céleste le concernant.  

 Nicolas Sarkozy le 28 janvier 1955 à Paris 22h00

Quoique l’astrologie chinoise mette l’emphase sur le cycle de 60 ans, équivalent à 5 éléments multipliés par 12 signes, et qu’en occident on ramène cela à 5 révolutions  de Jupiter autour du Soleil, les 59 ans se montrent souvent plus marquants, car à cet âge Saturne et Jupiter rejoignent en même temps leur point de départ. Nicolas Sarkozy, qui sent-on aborde un tournant important de sa destinée, fêta ses 59 ans en janvier.  Son thème, qui comme tous les thèmes possède de nombreuses portes d’entrée, peut être décrypté à partir de ces deux planètes.   

Jupiter

- Cet astre lui est flamboyant, exalté en Cancer, culminant en X (réussite sociale), conjoint à Uranus (humanisme, pouvoir de transformation de la société), à la pointe d’un YOD (1) comprenant Vénus (plaisir et séduction) et Mercure (expansion intellectuelle) et au trigone de Saturne (la structure et la force mentale soutiennent les rêves et les ambitions). Son parallèle à Pluton (amplification du goût des jouissances matérielles et du pouvoir) et son carré à Neptune (hypersensibilité, générosité mal orientée, menace de scandale) mettent pourtant la vie publique (Jupiter X) en danger.

- A 3° de lui-même lors de la garde à vue, Jupiter lui offre cette visibilité dont il use à loisir, n’hésitant pas à se défendre en prime time sur TF1 et Europe 1, prenant le monde entier à témoin :  Jupiter, maître de la justice maîtrise le descendant Poissons, lieu majeur de la maison VII (les procès). Sa nouvelle conjonction à l’Uranus natal (à 1° d’orbe lors de la garde à vue), ce dernier transitant actuellement la VII (les ennemis déclarés), explique la radicalisation soudaine des attaques subies.

- Son retour au carré de Neptune, également maître de la VII, active la possibilité d’un scandale inscrit à la naissance (Jupiter culminant dans la maison du public), possiblement en relation à l’argent (Neptune en II). Sans surprise on remarque d’ailleurs Rahu (le nœud lunaire nord), marqueur d’évènements spéciaux, actuellement conjoint au Neptune natal.

- Ajoutons cependant qu’à partir du 16 juillet, Jupiter sera pour 13 mois en Lion dans la onzième maison (les amis), apportant de nouveaux soutiens et renforçant les anciens.

 
Garde à vue, le 1er juillet 2014 Nanterre 08h00

 Saturne

- L’astre du temps est en III (pensée froide et déterminée), au centre d’un carré en T impliquant Pluton (craintes profondes, conflit entre les conditionnements et le pulsionnel) et Mercure (dureté mentale, opiniâtreté, propension aux mauvais choix). L’opposition Mercure/Pluton favorise l’opportunisme, les calculs, le cynisme et la poursuite des intérêts personnels avant tout.

- C’est dans ce contexte que Saturne revient sur lui-même, ré-actualisant ses aspects à Mercure et à Pluton. Mercure (maitre de la Vierge) gouverne l’ascendant (le moi) et le Milieu du ciel (l’élévation), indiquant ainsi la faculté de réussir par ses propres efforts et en corollaire de précipiter sa propre chute, d’autant qu’il est au carré de Saturne. Située en Vierge la maison XII (épreuves, ennemis secrets) appartient également  à Mercure, renforçant la capacité de se mettre soi-même des bâtons dans les roues (d’être son ennemi secret)

- Saturne est intimement lié au temps et voici le passé qui refait surface, chargé d’accusations liées aux nombreuses significations de Mercure (choix et comportement) et de  Pluton (pouvoir, manipulation, corruption) ce dernier étant situé entre la XI (les amis, les appuis) et la XII (secrets, dissimulations). Saturne au carré de Pluton symbolise peut-être de puissants amis d’hier qui ne désirent pas son retour et agissent en ennemis secrets (maison XII).

Le danger majeur réside dans le retour de Saturne au carré de Mercure, en position d’inspirer de mauvaises décisions. Le retour en politique pourrait en être une par exemple, d’autant que les français ne semblent pas le souhaiter. Saturne symbolise les obstacles nés des conséquences de choix passés mais aussi présents, les décisions étant trop influencées par Neptune (l’émotivité et l’illusion), Pluton (les intérêts personnels), Rahu (l’insatisfaction) et l’impulsivité guerrière de la conjonction Mars/Lune en Bélier.

Pluton et les nœuds lunaires

De retour sur lui-même Jupiter rend publiques ses ambitions de retour qui furent toujours présentes : l’ancien président est sous la coupe de Pluton (le pouvoir) puisque cet astre au parallèle de Jupiter l’est aussi des nœuds lunaires. L’attachement (Rahu) aux sensations intenses (Pluton) est marqué. La recherche du pouvoir (Pluton) et de la réussite (2) sont compulsifs (Ketu en X) et obsessionnels (Rahu parallèle à Pluton). Le problème est que les cadeaux de Rahu qui permirent l’ascension (soutiens puissants) peuvent disparaître du jour au lendemain. Il faudrait savoir s’arrêter mais avec un tel rapprochement Pluton/Rahu, quelles que soient les réussites obtenues, Nicolas Sarkozy connaît l’insatisfaction. Il lui en faut toujours plus. Ajoutons que Rahu est lié aux agissements secrets, rendant son alliance avec Pluton dangereuse. Le défi du thème est peut-être de comprendre ces mécanismes.

Mars, Uranus et les ennemis déclarés

La maison des ennemis déclarés (la VII) est particulièrement marquée.

En domicile et conjoint à la Lune, le Mars natal est en VII en Bélier, signe qu’il gouverne. Il décrit  des conflits associatifs et des ennemis vindicatifs qui proviennent non seulement d’autres formations politiques mais aussi d’associations qui tournent mal. Depuis 2012 le transit d’Uranus sur cette conjonction, alors que Pluton lui adresse un carré depuis 2011, révèle et renforce les inimitiés. Les adversaires appartiennent à l’opposition et à l’aristocratie dirigeante (Uranus), mais aussi à des puissances plus obscures liées à la finance (Pluton). 

Mars qui s’approche de son Neptune et transite actuellement au carré de son Jupiter semble avoir été le déclencheur. Les trois astres dominent la maison VII, expliquant l’emballement des attaques et contre-attaques sur fond de colère, d’agressivité et d’inflammation du désir. L’opposition de Mars à Uranus en VII décrit ses ennemis qui l’assaillent avec brusquerie.

Ses erreurs passées sont exploitées à fond alors que ses « amis » ou associés (maison VII) privilégient leurs propres ambitions. Pluton lié à la XII et au carré de la VII  indique des secrets peut-être connus de ses adversaires qui ont permis ces manœuvres spectaculaires.  Au même moment Saturne de retour dans la maison III (les proches) adresse un quinconce exact à Uranus en VII, transformant les ex-associés et certains proches en ennemis.

Neptune et Vénus

Si la télévision appartient à Neptune, la réaction télévisée rapide et émotive, est neptunienne dans le sens où il se pose en victime. Elle est aussi vindicative car Mars est proche de son Neptune. Par le biais de son trigone natal à Mercure et de son sextile à Pluton, cette planète lui offre l’art de convaincre autant par les paroles que par l’empathie.

Vénus qui gouverne la partie Balance de la  maison I et qui par ses aspects favorables à Mercure et à Pluton, souligne la capacité de séduction qu’il s’agisse des femmes ou de l’électorat, lui apporte toujours un certain soutien. Au sextile de la conjonction Mars/Lune lors de la garde à vue, elle reste puissante et l’aidera possiblement à se sortir des situations les plus troublées.

Le MC, la X et la Lune

On sait que le Milieu du Ciel appartient à Mercure, encore lui, reliant l’élévation ou la chute (maisons X) aux comportements (maison I) et aux ennemis secrets (maison XII). Opposé à sa Vénus, Mercure culmine en Gémeaux ce début juillet, permettant le discours de la riposte. Il perd pourtant de sa puissance par sa rétrogradation et le message ne passe qu’à moitié, si l’on en croit les sondages en tout cas.

La Lune qui gouverne le Cancer est également signifiante de la maison X : sa conjonction à Mars en VII (les ennemis) renforce l’effet nocif des associations dans le cadre de la carrière (maison X).

Elle est un indicateur intéressant des évènements récents, puisque positionnée le 1er juillet sur le Pluton natal (les obscurités), au carré de  son Saturne (peur, isolement) et se préparant à entrer dans la maison XII (les épreuves). Ses ennemis possèdent le pouvoir et l’opposition à sa rentrée politique est forte, soumise à des menaces de défaite. Ce même jour elle bénéficie cependant des soutiens de Mercure et de Mars célestes (l’art de la communication et le sens du combat).
 
La confirmation des progressions 

La maison VII comme on pouvait s’y attendre est très marquée dans le thème progressé car le Soleil posé sur la Lune natale est à 2° du Mars natal. Une partie des amis (Soleil maître de la XI) se transforment en adversaires. Le couple est également menacé. Les attaques sont virulentes, d’autant que le Soleil progressé est au demi-carré de Mars progressé.

Ce Mars est opposé au Saturne natal, indiquant des blocages de la capacité d’action, des circonstances adverses et des frustrations. Son opposition à Saturne et ses carrés à Pluton et à Mercure transforment le carré en T natal en grand carré et cela pour les années qui viennent !  Cette configuration se traduit par une puissante volonté de pouvoir à la limite de l’autodestruction (Mars/Pluton), par de la brutalité et  des frustrations (Mars/Saturne), par l’impulsivité des choix et par des communications violentes (Mars/Mercure).

Nous parlons cependant d’un homme rusé et pugnace (Mercure/Saturne/Pluton), porté par des opportunités et des soutiens (Jupiter/Pluton), sachant émouvoir et convaincre (Mercure et Vénus, Mercure et Neptune) qui a souvent montré ce dont il est capable. 
- Vénus progressée quitte le carré à Saturne associé au désamour du public en 2012. Elle transite sur son Mercure et fait un trigone au Neptune natal, nourrissant un capital sympathie quoiqu’il arrive, même s’il faut jouer le rôle de la victime (Neptune).
- Mercure progressé à 15°28 des Poissons se rapproche du trigone à Saturne, ce qui pourrait aider à faire de meilleurs choix.
- La Lune progresse vers sa culmination en Gémeaux (dans un an environ), aidant à reconstruire la popularité.
- Malgré son opposition à Saturne, Mars est au sextile d’Uranus et de Jupiter, renforçant le sens de l’action.
 
L’avenir

Nicolas Sarkozy tient sa destinée entre ses mains par le biais de Mercure maître de l’AS et de la X. Mais le maître des choix est faussé par ses aspects difficiles. Les effets néfastes de ses erreurs et de ses comportements négatifs se sont accumulés. En plein second retour Saturne pose à nouveau la question des décisions et de celles-ci dépendent la suite des opérations.

L’astrologie savante n’est pas déterministe. Elle aide à jouer les bonnes cartes, ce qui est ici essentiel car le terrain est mouvant et toute erreur se paiera très cher. Comme toujours avec Mercure/Saturne, il s’agit de comprendre ses motivations profondes, une orientation forcément difficile pour un homme capable de percevoir avec perspicacité  les mobiles secrets de ses adversaires (Mercure/Pluton), mais bien moins apte à s’examiner lui-même (Mercure maître de l’AS au carré de Saturne).

La sagesse serait de saisir l’interaction Pluton/Ketu alors que Saturne revient au carré de Pluton. La renonciation (Saturne) et le détachement (Ketu) sont à conseiller. C’est le moment de changer de vie, de s’assagir peut-être, plutôt que de rechercher le pouvoir à tout prix.

L’avancée de Saturne qui est loin d’en avoir terminé avec son carré à Mercure n’est pas à sous-estimer. Se pencher sur les fondamentaux de son thème, à commencer par les raisons profondes des « mauvaises orientations de la pensée » (Mercure/Saturne/Pluton) pourrait éviter de cruelles déconvenues à Nicolas Sarkozy. S’il est vrai qu’un homme qui a atteint son but en devenant président, devrait être comblé, Rahu, grand prêtre de l’insatisfaction, ne l’entend pas de cette oreille. Ainsi poussé par Jupiter, Rahu et Pluton et mal conseillé par Mercure et Saturne, l'ancien président tente à nouveau de saisir le pouvoir, déchaînant ses ennemis déclarés ou secrets, car il n’est pas le seul, loin de là, à rechercher cette forme de succès.

Il symbolise bien notre époque matérialiste qui peine à comprendre que la réalisation de soi, c’est-à-dire l’ouverture à des horizons insoupçonnés de l’esprit et du cœur n’a pas grand chose à voir avec les succès mondains, l’argent, le pouvoir et la célébrité.


(1) Le YOD est un triangle isocèle dont la base est un sextile (60°) et les cotés des quinconces (150°), concentrant l’énergie vers son apex (ici Jupiter)

(2) Le Milieu du Ciel (la réussite) est aussi au parallèle des nœuds lunaires


CENTILOQUE


CLIQUEZ SUR LE LIEN
pour une version entièrement retravaillée du CENTILOQUE, un ouvrage que j'ai publié en 1993 aux Editions Dervy: Centiloque

Extrait :

1- N°5 : caractère et destinée.

"L’astrologie dévoile les relations intimes qu’entretient le caractère avec la destinée. La destinée d’un individu est l’expression de son caractère."

Le mot caractère nous vient du grec kharaktêr, qui signifie un signe gravé.

Il signifie également ce qui est propre à une chose, son expression personnelle, son originalité. Par extension, le caractère définit l’ensemble des traits psychiques propres à un individu.

Le caractère se rapporte à la fois à l’expression originale d’un individu et à son thème astral, le signe gravé dans les cieux, qui nous représente et nous définit.

Le caractère est au départ cette infime portion de nos êtres, qui échappe au grand nivellement imposé par l’hérédité et par l’environnement de naissance (racial, familial, social et culturel). Il est ce qui nous rend unique. Au travers de ce petit germe de liberté, la nature développe en nous, patiemment, la sagesse, le pouvoir et l’amour.

Le terme de destinée est aussi riche en enseignements : il est à la racine du mot destination qui signifie le rôle, l’usage.

Le concept de destinée implique une fonction à remplir. Le caractère actualise la destinée, c’est-à-dire le rôle que nous avons à jouer dans cette existence, un rôle qui n’est pas imposé: on continue à confondre astrologie et fatalisme, on fait d’elle le chantre du c’était écrit, comme si sa fonction se bornait à décrire une destinée transformée en fatum, en une fatalité inéluctable à laquelle nul ne pourrait échapper. C’est tout à fait le contraire, puisque l’astrologie n’a de sens que si elle nous permet d’agir sur la destinée.