dimanche, janvier 26, 2014

François Hollande et l'apparence.

François Hollande le 12 août 1954 à 00H10 Rouen.

L’astrologie permet de creuser sous les apparences, ce qui est forcément intéressant si l’on s’intéresse à un personnage public comme François Hollande qui souffre d’un gros problème d’apparence justement. Qu’il ait séduit Ségolène Royal, puis Valérie Trierweiler, qu’il ait imposé sa loi au parti socialiste et en fin de compte vaincu Nicolas Sarkozy (1) à la régulière ne suffit pas. On continue à l’appeler Flamby. Et la conquête médiatisée de Julie Gayet, n’a rien arrêté. Les médias et le café du commerce se demandent surtout comment un homme avec son physique a pu y arriver, avant de ressortir le poncif « des femmes qui aiment le pouvoir » comme seule explication.

La clef, nous l’avions souligné avant son élection, est un Ascendant marqué par de multiples parallèles (2) dont celui de la Lune à laquelle il doit sa face lunaire justement :  l’AS est très lié au corps et à l’apparence physique. Jupiter étant aussi présent dans cette configuration, la corpulence est de mise.

Le problème est que ces deux astres occultent complètement Uranus et Pluton, également parallèles à l’AS, qui évoquent outre un pulsionnel puissant, l’indépendance, le magnétisme, l’affûtage, l’ambition, la dureté, l’inflexibilité, le goût de la domination et l’autoritarisme ainsi qu’une touche de cynisme et une certaine haine de soi plutôt motivante. Flamby est l’enrobage d’un gâteau sec, dur, pas mou du tout, capable de briser les dents les plus solides. Ses femmes en tous cas ne s’y trompent pas.

L’intervention des Nœuds lunaires liés aux déclinaisons touchant l’AS mais aussi le Descendant (le couple), car les deux angles sont toujours en parallèles, montre que de nombreux bouleversements sont vécus dans le cadre des unions, d’autant que l’opposition de Jupiter (maître du Descendant) à la Lune est conjointe à leur axe. Si cet homme qui montre une Vénus en Balance (la volonté d’être aimé) au carré de Mars (le charme et la passion) est guidé par le sens de la famille et des enfants (Jupiter et Lune) et qu’il sait ainsi rassurer, il attire et est attiré par des femmes à la fois originales et magnétiques (Uranus), mais aussi dominatrices et pulsionnelles (Pluton). Uranus et Pluton montrent aussi qu’il les utilisent, dans le sens où il apprend d’elles (Uranus) dans le cadre de la quête du pouvoir (Pluton), puis passe à autre chose.

Ajoutons que Jupiter maître de VII au carré de Neptune, configuration dangereuse pour un personnage public, prédispose aux scandales dans sphère associative (le Tweet de Valérie Trierweiler ne s’est pas encore effacé des mémoires).

Neptune est l’astre de l’illusion et de l’identification. Au carré de la Lune et de Jupiter, il est un élément clef de cette apparence d’évidence trompeuse. Le président « normal », auquel une partie des français s’est identifiée lors des élections, en réaction à un Nicolas Sarkozy familier de la Jet set, n’a jamais existé. Neptune a d’ailleurs fort à voir avec la propagande et les médias, spécialement la télévision. Mais sa double nature trahit : plus encore que son prédécesseur peut-être, François Hollande est jugé sur l’image (illusoire) qu’on se fait de lui, le fameux Flamby. La vérité est que sous une soi-disant banalité existe un personnage extrêmement difficile à cerner, uniquement connu de ses proches et encore, Pluton P à l’AS et le processus neptunien sont liés au secret, renvoyant à des couches profondes de la conscience et des motivations qui ne se livrent jamais.

Les astres du 10 janvier, journée où la bombe éclate, sont bien au RV:
- Jupiter, maître du DS donc est très proche de sa position natale et transite à moins de 0°30’ du Noeud sud (Ketu) du président. La conjonction natale Jupiter/Ketu indique des compulsions en regard des associations soient-elles sentimentales ou professionnelles. Elle explique aussi qu’il peine à s’entourer correctement, comme le veut d’ailleurs la tradition française des dirigeants effrayés par leurs rivales et rivaux.
- Neptune qui transite au carré de l’AS et du DS depuis presque 2 ans complique le relationnel de mensonges et de dissimulations (tant envers soi-même qu’envers l’autre), voire de trahisons mais aussi d’illusions et d’une certaine lâcheté sentimentale. Sans doute a-t-il essayé de ménager la chèvre et le chou.
- La Lune en Taureau dans sa maison XII pointe vers l’ennemi secret et l’épreuve (d’autant qu’elle s’oppose au Saturne céleste), mais ses aspects favorables entre autres à sa conjonction Uranus/Jupiter indique un sentiment de délivrance.
- Rahu proche du Saturne natal (à 0°04’!) marque l’évènement. Il indique que la situation actuelle, au niveau strictement privé, n’est pas facile à vivre (anxiété, colère, insatisfaction) et qu’elle aura de sérieuses répercussions avec un avant et un après.
- Si Saturne est au carré du Soleil et de Pluton jusqu’à la fin de l’année (ce qui souligne un durcissement et un travail assidu), il transite au sextile de la Lune et au trigone de Jupiter et d’Uranus. François Hollande va être pris un peu plus au sérieux : depuis ses dernières propositions sur l’économie et cette frasque amoureuse qui tombe à pic, on a l’impression qu’il endosse les habits classiques du président, en tous cas l’idée que les français s’en font.  L’homme au casque intégral écorne Flamby.
 
Valérie Trierweiler le 16 février 1965 16H45  
à Angers

Qu’en est-il de Valérie Trierweiler?
- Pas besoin d’aller bien loin: Saturne au carré exact de son Mercure en VII (le couple), montre l’effet désastreux de l’article du magazine à sensation.
- Saturne transitait depuis des mois au carré de sa Vénus non seulement en VII, mais conjointe au Descendant, indiquant que sa situation sentimentale était problématique (sensation d’isolement, éloignement, froideur, menace de séparation). Sans doute était-elle au courant depuis un moment. La séparation annoncée hier soir ne surprendra aucune personne possédant des connaissances astrologiques de base. 
- Son carré Neptune/Vénus au natal, surtout avec une Vénus au coucher, est un aspect classique de la dissimulation et de la trahison dans le cadre du couple (dont on est coupable ou victime et parfois les deux) et de la souffrance amoureuse. Cet aspect est aussi le signe d’une grande sensibilité, d’une volonté d’aimer et de la peur de ne pas être aimée.
- Son opposition Neptune/Jupiter fait écho au carré de François Hollande et prédispose au scandale en relation avec l’union, car les deux astres sont au carré de Vénus et de Mercure au Descendant.
- Le 10 janvier la Lune était d’ailleurs posée sur son Jupiter en X (personnage public), opposée à son Neptune (le scandale) et au carré de son Mercure (l’indiscrétion).
- Chez elle la Lune maîtrise la XII (les épreuves et les ennemis secrets). Elle est opposée à Saturne au natal (difficultés et craintes parfois secrètes) et conjointe à Uranus maître de la VII. On a donc clairement une relation ennemi(e) secret(e), couple et épreuve. D’ailleurs ce même 10 janvier, Mercure (représentant « Closer ») est au parallèle exact de Jupiter (l’indiscrétion), alors que son Mercure natal en VII reçoit la pression des carrés lunaire et neptunien (ennemi secret et trahison) et du carré de Saturne (un soupçon de méchanceté flotte derrière cette histoire).

Difficile pour un assez long moment (au moins 2 ans) mais certainement enrichissant, Saturne indique une mutation profonde favorable à la personnalité si le sérieux des orientations intérieures prévaut:
- Conjoint à Neptune jusque fin novembre, un aspect qui sépare, introverti et purifie les émotions.
- Son carré à Mercure (jusqu’en octobre/novembre), indique des risques de mauvais choix et un durcissement mental dont il faut se méfier.
- Sa rétrogradation au carré de Vénus en VII, de mai à octobre, favorise une solitude qui n’est par forcément de l’isolement (mais ça n’est surtout pas le moment de refaire sa vie). 
- Son opposition à Jupiter en X, ôte un peu de charisme à la personnalité mais lui permet (peut-être) de structurer projets et inspirations.
- Saturne enfin entame en ce début d’année un carré au soleil qui s’allège en mai puis revient en force à partir d’octobre. S’il y a assombrissement de la lumière extérieure, la personnalité peut y gagner en force mentale, en profondeur et en intensité.

Julie Gayet le 3 juin 1972, 12H55 à Suresnes (source Astrodatabank/Didier Geslain)

Pour ce qui est de Julie Gayet, on s’intéressera peut-être une autre fois à son thème.
Remarquons seulement que le 10 janvier Mercure transitait sur son nœud nord indiquant le bouleversement de son existence par le bais de cette indiscrétion.
Jupiter (incidemment le maître de sa VII en Poissons) qui était, nous l’avons vu au parallèle exact de Mercure, était situé à moins de 1° de son Mars, évoquant de l’action, du changement et peut-être une certaine colère, alors que Mars en Balance transitait à 1°20 de son Uranus natal évoquant quand à lui une « explosion », un bouleversement soudain.

Avec un thème marqué par Mars à 14°01 du Cancer et Uranus à 14°20 de la Balance (à son carré exact donc), Julie Gayet fait partie des nombreuses personnes dont l’existence est bouleversée par la Croix cardinale de ce début 2014.


(1) Littéralement piégé par les apparences Nicolas Sarkozy  a totalement sous-estimé son adversaire (Lire ici

(2) Ascendant et Descendant au parallèle (P ) de Jupiter, de la Lune, d’Uranus et de Pluton. L’orbe des parallèles est de 1°:  notons que les Nœuds lunaires sont P à la Lune, à Jupiter et à Pluton et à 1°02’ d’orbe du P à l’AS et au DS et à 1°03’ du P à Uranus.

CENTILOQUE


CLIQUEZ SUR LE LIEN
pour une version entièrement retravaillée du CENTILOQUE, un ouvrage que j'ai publié en 1993 aux Editions Dervy: Centiloque

Extrait :

1- N°5 : caractère et destinée.

"L’astrologie dévoile les relations intimes qu’entretient le caractère avec la destinée. La destinée d’un individu est l’expression de son caractère."

Le mot caractère nous vient du grec kharaktêr, qui signifie un signe gravé.

Il signifie également ce qui est propre à une chose, son expression personnelle, son originalité. Par extension, le caractère définit l’ensemble des traits psychiques propres à un individu.

Le caractère se rapporte à la fois à l’expression originale d’un individu et à son thème astral, le signe gravé dans les cieux, qui nous représente et nous définit.

Le caractère est au départ cette infime portion de nos êtres, qui échappe au grand nivellement imposé par l’hérédité et par l’environnement de naissance (racial, familial, social et culturel). Il est ce qui nous rend unique. Au travers de ce petit germe de liberté, la nature développe en nous, patiemment, la sagesse, le pouvoir et l’amour.

Le terme de destinée est aussi riche en enseignements : il est à la racine du mot destination qui signifie le rôle, l’usage.

Le concept de destinée implique une fonction à remplir. Le caractère actualise la destinée, c’est-à-dire le rôle que nous avons à jouer dans cette existence, un rôle qui n’est pas imposé: on continue à confondre astrologie et fatalisme, on fait d’elle le chantre du c’était écrit, comme si sa fonction se bornait à décrire une destinée transformée en fatum, en une fatalité inéluctable à laquelle nul ne pourrait échapper. C’est tout à fait le contraire, puisque l’astrologie n’a de sens que si elle nous permet d’agir sur la destinée.