samedi, avril 06, 2013

La chute de Jérôme Cahuzac

Jérôme Cahuzac né le 19 juin 1952 à Talence 19h15 (heure de naissance par Didier Geslain)

Sans donner dans le facile après coup, il est bon de souligner dans l'affaire Cahuzac les configurations classiques qui permettaient de « prévoir » cette chute et ce scandale spectaculaires.
Pourquoi? ne serait-ce que pour montrer comment l'astrologie permet de disperser les écrans illusoires que beaucoup de personnalités politiques disposent artistiquement autour d'elles.

Jérôme Cahuzac est d'évidence l'artisan de sa propre dégringolade. Les questions fusent à propos de ses motivations et même de son honneur. Son thème natal et spécialement Mercure, maître des Gémeaux, son signe natal, nous offre un clair accès à son théâtre intérieur.
- Remarquons tout de suite un Saturne culminant, la configuration classique d'ascension sociale suivie de chute.
- Remarquons aussi Neptune, pareillement en maison X, symptome classique quand à lui d'un scandale menaçant.

Les deux astres sont au carré de Mercure, indiquant les mauvais choix (Saturne/Mercure) et la confusion de la raison par les émotions (Neptune/Mercure).
- Saturne domine la II (l'argent que l'on gagne) et Mercure est sur la VIII (l'argent des autres, les banques), ce qui souligne les domaines touchés.
- Mercure au carré de Neptune souligne les possibilités de mensonges et la capacité à l'escroquerie qui mènent au scandale, très souvent associé à un Neptune en X
- Mercure est au parallèle et au demi-carré de la Lune en Taureau, maître de la VIII. Celle-ci indique des préoccupations matérielles, d'autant que sa situation en VI oriente le travail principalement vers l'argent (plutôt que le service, malgré des études de médecine). Son quinconce à Mars (maître de la XII, le secret, le caché) souligne des motivations en relation avec des insécurités, ou un traumatisme vécus pendant l'enfance (1)

Si Mercure est conjoint à Uranus, dénotant un esprit vif, intuitif, capable de surprenants raccourcis, l'intelligence est corrompue par le carré à Saturne (avidité, dureté mentale, peur de l'aventure et recherche de la sécurité….). La chute était ainsi prévisible car Saturne culminant est défavorable à partir du moment où l'orientation de la destinée est matérialiste. L'accumulation d'argent sur un compte figé (Saturne) à l'étranger (Mercure VIII maître de la Vierge interceptée en IX, la maison de l'étranger), responsable de la chute (Saturne en X ) est particulièrement claire.

Mercure domine pourtant un Soleil conjoint à Vénus en VII: l'homme veut (voulait ) se faire aimer et passer pour quelqu'un de bien, peut-être même pour un idéaliste vu l'AS Sagittaire.
Mais il faut compter avec les parallèles de déclinaison associant en un seul bloc le Soleil, Vénus, Pluton et Uranus. Cette puissante configuration associe le plaisir et la sensualité (Vénus), au pouvoir et à la finance (Pluton). Ces orientations assombrissent l'idéalisme et le besoin d'être aimé de Soleil/Vénus. Elles détruisent aussi le caractère « révolutionnaire » uranien qui n'a pas réussi à vraiment émerger. Le Soleil ainsi renforcé fait également preuve d'arrogance et d'un complexe de supériorité marqué.
On doit aussi compter sur Jupiter au demi-carré de Vénus et du Soleil qui à partir de la maison V (le plaisir) amplifie la nature jouissive, le goût du luxe, du faste et de l'argent.
Pluton est loin d'être anodin dans ce thème: sa conjonction à Ketu indique des évènements menaçant la destinée à travers lui. Cela se vérifie dans la progression 2013, où Ketu et Pluton éloignés de 5° à la naissance sont actuellement étroitement conjoints (à10' l'un de l'autre).
Pluton, de même que Mars, domine la maison XII, celle de tous les secrets et sa relation à la finance est ici transparente. 
C'est dans cette maison que nous trouvons les motivations cachées, qui amorcent l'ensemble des mauvaises orientations : on a déjà parlé du quinconce de Mars à la Lune,  renvoyant à des problèmes d'enfance (craintes, désirs, sexualité possiblement perturbée ou traumatisée). Le parallèle de Mars au Noeuds lunaires, souligne le phénomène d'éclipse, c'est-à-dire de mémoires difficiles, obscures, figées en relation avec ces mêmes difficultés (en 2013 Mars a d'ailleurs progressé au carré exact des Noeuds).
Jupiter, le maître de l'AS est aussi au parallèle des Noeuds ce qui le relie à Mars et provoque une colère rentrée. Jupiter en V reste une source majeure des ennuis actuels dans le sens où en tant que maître de l'AS positionné en V et affligeant le Soleil et Vénus il symbolise une quête du plaisir et du luxe dispendieuse.

Très schématiquement l'idéalisme latent et les talents sont corrompus par l'orgueil l'arrogance, la quête de la jouissance, du pouvoir et de l'argent sans doute en partie à cause d'obscurités figées symbolisées par Mars associé aux Nœuds lunaires et à la Lune.
La structure Saturne/Mercure/Neptune intervient alors et provoque de mauvaises orientations et de mauvais choix.
La chute se fait alors que Saturne actuellement en Scorpion s'oppose à Jupiter et rétrograde vers son Mars, les deux astres parallèles aux Nœuds lunaires (la destinée).
Jupiter qui transite au coucher semble pourtant favorable, mais on dirait qu'il n'a rien pu faire contre l'offensive de Saturne.
On peut s'interroger. Jupiter transite au descendant alors que Neptune  transite au carré de l'AS et du DS. Trahison d'un associé proche peut-être, ou d'une compagne, d'autant que Mercure maître de la VII et au carré de Neptune au natal possède cette signification ? Avec Pluton (maître de la XII c'est-à-dire les ennemis secrets) opposé à Mercure (la VII est aussi l'ennemi déclaré, comme les journalistes forcément mercuriens par exemple) rien d'impossible. Mais on ne se fait pas que des amis à jouer au grand jeu de l'argent.
Uranus opposé à Saturne actualise le carré de naissance et bouleverse la sécurité confortable dans laquelle l'ex-ministre se reposait. C'est lui (évènement soudain, bouleversement) qui déclenche la promesse natale de chute de ce Saturne en X.

Tout cela était-il inéluctable?
Pas du tout! il est certain que Jérôme Cahuzac, comme tant d'autres, aurait bénéficié d'un éclairage astrologique. L'astrologie, loin d'être fataliste est au contraire un instrument qui permet d'orienter correctement la destinée. Mais il suffisait surtout à Jérôme Cahuzac d'user des énergies favorables de son thème et surtout d'interroger ses motivations profondes. La méconnaissance de lui-même, les pièges de la jouissance, de l'argent et du pouvoir lui ont fait exprimer classiquement un Saturne affligeant Mercure, configuration qui symbolise beaucoup ceux qui se mettent eux-mêmes des bâtons dans les roues. Ca n'était pas inévitable pour autant.
Ainsi, Jupiter au sextile de Mercure et d'Uranus, indique non seulement l'intelligence mais aussi un vrai sens de la justice. Maître de l'AS, son parallèle aux Noeuds lunaires, montre que l'homme avait une mission à laquelle il a failli.
Son quinconce à Saturne souligne la cause de cet échec : un mental qui à force d'obscurcissements, de durcissement, de craintes et de compensations en oublie ses priorités. S'il est mort à la vie politique, il est toujours vivant et devrait prendre sa chute comme une opportunité à explorer et à développer son autre nature.

(1) A noter que le thème de Lance Armstrong qui nia s'être dopé pendant des années, avant une confession fort médiatisée, montre un Mercure carré à Saturne, carré à Neptune et conjoint à la Lune. Lire ici un texte le concernant rédigé deux ans avant la chute finale.



CENTILOQUE


CLIQUEZ SUR LE LIEN
pour une version entièrement retravaillée du CENTILOQUE, un ouvrage que j'ai publié en 1993 aux Editions Dervy: Centiloque

Extrait :

1- N°5 : caractère et destinée.

"L’astrologie dévoile les relations intimes qu’entretient le caractère avec la destinée. La destinée d’un individu est l’expression de son caractère."

Le mot caractère nous vient du grec kharaktêr, qui signifie un signe gravé.

Il signifie également ce qui est propre à une chose, son expression personnelle, son originalité. Par extension, le caractère définit l’ensemble des traits psychiques propres à un individu.

Le caractère se rapporte à la fois à l’expression originale d’un individu et à son thème astral, le signe gravé dans les cieux, qui nous représente et nous définit.

Le caractère est au départ cette infime portion de nos êtres, qui échappe au grand nivellement imposé par l’hérédité et par l’environnement de naissance (racial, familial, social et culturel). Il est ce qui nous rend unique. Au travers de ce petit germe de liberté, la nature développe en nous, patiemment, la sagesse, le pouvoir et l’amour.

Le terme de destinée est aussi riche en enseignements : il est à la racine du mot destination qui signifie le rôle, l’usage.

Le concept de destinée implique une fonction à remplir. Le caractère actualise la destinée, c’est-à-dire le rôle que nous avons à jouer dans cette existence, un rôle qui n’est pas imposé: on continue à confondre astrologie et fatalisme, on fait d’elle le chantre du c’était écrit, comme si sa fonction se bornait à décrire une destinée transformée en fatum, en une fatalité inéluctable à laquelle nul ne pourrait échapper. C’est tout à fait le contraire, puisque l’astrologie n’a de sens que si elle nous permet d’agir sur la destinée.